Couverture médiatique : doublez votre couverture médiatique en moins d’un an ?

Couverture médiatique

Multiplier la couverture médiatique de votre entreprise est l’un des principaux objectifs des relations presse. Mais quelles stratégies mettre en place pour obtenir de tels résultats ?

Pour y répondre, nous sommes allés à la rencontre de Tarak Aoufi, responsable de la communication d’Ankama, un groupe français indépendant de création numérique spécialisé dans le domaine du divertissement et du jeu vidéo, à l’origine de licences mondialement connues comme Dofus et Wakfu.

Depuis qu’il a pris en charge la communication et les relations publiques du groupe, Tarak a réussi à augmenter la couverture médiatique du groupe de 261% en moins d’un an.

Voici les principaux conseils qui ressortent de notre entretien avec lui aujourd’hui.

press clipping tool media coverage

Découvrez de nouvelles opportunités

Regardez pour découvrir de nouvelles opportunités

Parfois, votre marque peut faire parler d’elle sans que votre travail en soit la source. Il est important de surveiller le nom de votre marque et vos produits pour rester à l’affût de ces nouvelles opportunités de relations publiques (couverture médiatique).

Ankama utilise la veille pour suivre tout ce qu’il se dit sur les différentes marques du groupe dans la presse internationale et sur les médias sociaux. « Je peux facilement rappeler les journalistes qui parlent de nous naturellement, leur dire merci et leur parler des prochains sujets qu’ils vont traiter », explique Tarak Aoufi.

Récemment, le YouTuber Squeezie a parlé de notre jeu Dofus dans une vidéo qui a totalisé plus de 6 millions de vues. Nous avons pu réagir rapidement grâce à notre veille, en le contactant pour le remercier et en analysant toutes les discussions générées par cette vidéo. 

Veille sectorielle

Veille concurrentielle et sectorielle .

Se tenir au courant de vos concurrents vous permettra d’identifier des stratégies efficaces pour votre marché.

  1. Quels médias parlent d’eux ?
  2. Quel type de nouvelles mettent-ils en avant ?
  3. Dans quels supports médiatiques?

Si un influenceur parle d’un de nos concurrents et pas de nous, nous pouvons aller vers lui pour nous présenter et réfléchir à des moyens de collaborer.

Vous pouvez également vous assurer qu’il y a une conversation autour du sujet de votre prochaine campagne. Vous serez en mesure de détecter les angles pertinents pour la presse du moment et les acteurs qui en parlent.

Lorsque notre série Wakfu est sortie sur Netflix, la recherche nous a permis de voir qui parlait de Netflix à ce moment-là. Nous avons pu enrichir notre base de données avec ces contacts avec lesquels je suis en contact quotidiennement.

press coverage

Listes de diffusion

Préparez bien vos listes d’adresses

En fonction de leur nature, tous les journalistes ne seront pas intéressés par votre information, même ceux avec lesquels vous avez l’habitude d’être en contact.

Pour chaque campagne, il est important de créer une nouvelle liste de journalistes à cibler, en s’assurant que vos informations seront réellement intéressantes pour eux.

Mais pour un même sujet, il faut aussi cibler en fonction de la typologie et du pays des médias visés (couverture médiatique).

Comment établir une liste ?

Lorsqu’il envoie ses déclarations, Tarak cible les journalistes qui figurent dans son carnet d’adresses et cherche de nouveaux journalistes.

En général, nous effectuons un premier filtre assez grossier. Je recherche des journalistes par pays et par centre d’intérêt, les filtres correspondant aux jeux vidéo. Il arrive que nous ayons jusqu’à 400 journalistes qui répondent à nos critères. On va donc faire un deuxième filtrage, où l’on va regarder chaque journaliste en détail pour ajouter les plus pertinents à nos listes. Avec ce type de mailing ciblé, nous avons un taux d’ouverture plutôt proche de 40%.

Parfois, nous n’avons pas le temps de faire ce filtrage. Si une nouvelle vient de tomber, nous devrions envoyer des exemples communiqué de presse à des journalistes filtrés uniquement par centres d’intérêt. Quand on fait ce genre de mailings moins ciblés, on peut s’attendre à des taux d’ouverture relativement bas, alors qu’en fait c’est tout le contraire. Nous parvenons à avoir des taux d’ouverture de l’ordre de 20 à 28 %.

press review tool

Analyse de vos envois

Ciblez vos rappels en analysant les performances de vos envois.

Pour assurer une couverture médiatique qualifiée, les rappels sont essentiels.

Mais des relances efficaces demandent du temps : faire des recherches sur chaque journaliste afin de personnaliser l’approche, trouver une valeur ajoutée qui sera intéressante pour tous, prendre le temps de les appeler ou de leur écrire à nouveau.

C’est pourquoi il est recommandé de se concentrer en priorité sur les journalistes qui ont montré de l’intérêt lors de votre premier envoi : ceux qui ont pris le temps de lire votre courriel ou qui ont cliqué sur vos liens, par exemple.

Après chaque envoi

Il faut toujours analyser nos taux d’ouverture. Si un journaliste a passé du temps à lire nos communiqués de presse, je l’inclus dans la liste de mes contacts les plus qualifiés. 

Ces analyses lui permettent après d’optimiser ses relances. Si j’envoie un communiqué à 200 journalistes et que 50 d’entre eux ont passé plus de 15 secondes devant mon e-mail, je les rappelle d’abord, ou je les contacte sur Twitter ou par e-mail. 

Nous devons considérer le communiqué de presse comme une amorce de relation avec les journalistes. Il nous permet de voir qui est intéressé, par rapport au temps de lecture, et c’est avec les relances que l’on peut vraiment commencer à créer quelque chose.

Listes de journalistes

Maintenir vos listes de journalistes

Au fur et à mesure que votre relation avec les journalistes évolue, l’intérêt qu’ils vous portent évolue également.

La mise à jour de vos listes de journalistes est une étape importante pour optimiser vos relations avec la presse. Faites-le régulièrement, après chaque campagne ou chaque mois.

Les journalistes avec lesquels votre relation évolue positivement peuvent être intégrés dans une liste plus qualifiée de journalistes à qui vous proposerez des exclusivités ou des expériences privilégiées (envois de produits, visites des locaux, interviews, etc.)

Cela vous permettra aussi d’identifier les journalistes qui ne vous ont jamais répondu ou qui n’ouvrent pas vos emails, afin de les retirer de vos listes de diffusion (couverture médiatique).

Enfin, si un journaliste vous fait part de ses préférences en termes de sujets ou de contacts, c’est le bon moment pour mettre à jour ces informations dans votre liste.

« Nous essayons toujours de requalifier et de segmenter nos bases de données, afin qu’elles ne vieillissent pas. De cette façon, nos taux d’ouverture s’améliorent de jour en jour. »

 

Mesurez votre succès

Mesurer le succès de vos campagnes est essentiel pour valoriser votre travail, identifier la résonance des messages et détecter de nouvelles opportunités pour optimiser vos prochaines campagnes.

Il est important de choisir les indicateurs de performance qui définissent le succès de votre campagne en fonction de votre objectif : nombre de visites, audience potentielle, portée géographique, trafic généré…

PR CLIPPING PRESS

Revue de presse

Organiser une revue de presse

Les succès sont faits pour être partagés !

Les professionnels de la communication sont souvent interpellés sur l’impact et le retour sur investissement de leurs actions et doivent constamment prouver leur valeur ajoutée à leur direction et à leurs collègues.

Il existe un autre bon outil : la revue de presse interne.

sous la forme d’une lettre d’information mensuelle ou hebdomadaire

Cette revue de presse rassemble toutes vos presses diffusées, si vous en avez trop, afin de les partager avec vos équipes. Vous entraînerez ainsi l’ampleur de votre travail et susciterez l’enthousiasme pour vos campagnes.

Vous pouvez même inclure des boutons de partage dans votre newsletter pour encourager vos collègues à partager vos résultats sur les réseaux sociaux.

Tarak a mis en place une revue de presse mensuelle, où lui et son équipe partagent la couverture presse d’Ankama, répartie en différentes catégories selon les marques, et les postes les plus impactants sur les réseaux sociaux.

couverture media

Marketing événementiel

Comment créer la couverture médiatique idéale pour votre événement

Tarak a mis en place une revue de presse mensuelle, où lui et soon équipe partagent la couverture médiatique d’Ankama.

Avez-vous déjà pensé à sa couverture médiatique ?

Mais à part planifier quelques promotions, avez-vous déjà pensé à sa couverture médiatique ?

Et je ne parle pas de convaincre un micro-influenceur de partager le lien de votre événement sur sa page Facebook. Je fais référence à de vrais sites médiatiques qui ont une large audience et sont des leaders d’opinion dans votre domaine.

Avez-vous déjà créé une campagne de relations publiques ou une stratégie médiatique pour vos événements (à venir) ? Savez-vous quels résultats vous pourriez obtenir si vous bénéficiiez d’une couverture médiatique ?

Qu’est-ce que la couverture médiatique, et pourquoi est-elle importante ?

Une communication puissante avec une couverture médiatique

Principaux critères

Des blogs populaires aux canaux médiatiques traditionnels (radio ou magazines) en passant par les podcasts et les plateformes web, presque tout peut être considéré comme un média de nos jours. Toutefois, les principaux critères à prendre en compte lorsqu’on parle de médias sont les suivants : un public (de préférence important) et un moyen efficace de faire passer vos messages.

Si vous pouvez obtenir une couverture médiatique, vous avez accès à une méthode de communication puissante qui peut vous aider à influencer un groupe cible spécifique.

Couverture médiatique

Si vous n’avez pas encore décidé de bénéficier d’une couverture médiatique, réfléchissez-y : Elle pourrait vous donner l’élan nécessaire pour accroître considérablement votre influence.

Comme le dit Ryan Holiday, un célèbre spécialiste du marketing, dans son livre « Eternal Salesman : The Art of Building and Running Marketing that Lasts » : « Une réalité que nous constatons dans notre culture est que si vous ou votre produit n’avez jamais été publié dans la presse, il y a un risque que les gens ne vous considèrent. À moins qu’il ne s’agisse d’une nouveauté, il est très rare qu’une personne ou une chose soit à la fois irrévocable et inconnue. D’où l’importance de la presse et la raison pour laquelle elle est une condition préalable aux plans marketing les plus réussis. »

Mauvaise raison

Deux mauvaises raisons d’avoir une couverture médiatique pour votre événement

Avant d’aller plus loin, vous devez savoir certaines choses. Beaucoup de gens essaient d’obtenir une couverture médiatique pour de mauvaises raisons. En voici quelques-unes :

Mauvaise raison n°1. Pour augmenter la fréquentation

Vous vous êtes probablement dit : « Attendez, quoi ? »

« N’est-ce pas là la principale raison d’obtenir une couverture médiatique ? La presse peut m’aider à obtenir plus de prospects, de consommateurs et, dans ce cas, de participants. »

Avoir une couverture médiatique ne signifie pas automatiquement plus de clients ou d’invités. Selon Holiday, « les médias ont du mal à faire payer leur propre produit – qu’est-ce qui vous fait croire qu’ils seront capables de convaincre les lecteurs et les téléspectateurs d’acheter le vôtre ? »

2 ème mauvaise raison : pour être populaire

Comme l’a fait remarquer Holiday, « nous avons tendance à tenir pour acquis que la presse est une condition essentielle du succès, car très souvent, soit elle résulte de la popularité de quelque chose. Le nombre d’échecs au box-office surexposés que la plupart des gens pourraient citer devrait déjà nous décourager définitivement de cette idée. « 

Si vous souhaitez avoir une couverture médiatique pour votre événement, n’oubliez pas une chose : ce n’est pas un moyen d’atteindre le succès, ce n’est pas une garantie de succès – c’est juste une étape à franchir si vous voulez augmenter l’efficacité de votre campagne marketing.

couverture mediatique

Pourquoi devriez-vous avoir votre couverture médiatique

 Pour une raison et une seule : obtenir une preuve sociale.

En faisant la promotion de votre événement (autrement dit de votre marque) dans les médias, et en vous appuyant sur votre crédibilité et votre statut, vous gagnerez en visibilité et resterez dans l’esprit des gens.

Pensez-y un instant : Imaginons que vous représentiez une société de cosmétiques pharmaceutiques et que vous organisiez des événements pour promouvoir l’expérience de la marque. Vous vous concentrez sur différentes parties prenantes : prospects potentiels, clients fidèles, investisseurs, pour n’en citer que quelques-unes.

Si vous obtenez une couverture médiatique

Vous pouvez établir votre position en tant que leader de l’industrie et cela renforcera la confiance que l’on place en vous.

Comme l’a dit Holiday, « Même si les médias ne persuadent pas les consommateurs, ils aident certainement à recruter des investisseurs et des employés, et à impressionner d’autres responsables importants. »

Par exemple, vous pouvez afficher les logos des médias qui vous représentent sur le site Web de votre événement.

Évidemment, comme mentionné ci-dessus, cela ne vous garantira pas un plus grand nombre de participants. Cependant, ce sera perçu comme un message puissant qui confirmera votre position et renforcera l’histoire et l’identité de votre marque.

media monitoring

Conseils pour la couverture médiatique de votre événement

Générer un buzz marketing

Ce n’est pas parce que vous organisez un grand événement ou que votre marque produit des articles de qualité que vous attirerez l’attention des médias. Pour obtenir une couverture médiatique, vous devrez proposer une campagne de marketing ou une bonne histoire médiatique.

En collaboration avec une agence de création, Jay-Z a « éclaté les 320 pages de Decoded en divers formats dans des endroits inattendus : un toit à la Nouvelle-Orléans, un fond de piscine à Miami, des emballages de cheeseburger à New York, une table de billard dans le club 40/40 de Jay, et bien plus encore ».

Ce n’est pas parce que vous organisez un grand événement ou que votre marque produit des articles de qualité que vous attirerez l’attention des médias. Pour obtenir une couverture médiatique, vous devrez proposer une campagne de marketing ou une bonne histoire médiatique.

En collaboration avec une agence de création, Jay-Z a « éclaté les 320 pages de Decoded en divers formats dans des endroits inattendus : un toit à la Nouvelle-Orléans, un fond de piscine à Miami, des emballages de cheeseburger à New York, une table de billard dans le club 40/40 de Jay, et bien plus encore ».

Consommateurs de médias

Ce coup marketing lui a valu une importante couverture médiatique qui allait au-delà d’une simple description de la sortie de son livre. C’était une idée assez intéressante pour enflammer l’imagination des consommateurs de médias.

Couverture médiatique : conseils

Commencez par les micro-ouvertures

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, si vous voulez bénéficier d’une couverture médiatique et être représenté par de grands médias, vous devez commencer petit. Dans son livre Believe Me, I’m Lying to You : Confessions of a Media Manipulator, Ryan Holiday explique que, généralement, les grands médias commenceront par ignorer votre histoire.Cependant, si vous parvenez à faire en sorte que votre histoire soit présentée dans de petits blogs ou dans un vlog peu connu, vous avez plus de chances que les médias reprennent cette histoire et vous mettent en première page. 

Pratiquer l’art du piratage d’informations

Pour obtenir une couverture médiatique, soyez attentif à ce qui se passe autour de vous. Lorsque les gens parlent d’un certain sujet, assurez-vous que vous (et votre événement) faites partie de la conversation.

Un exemple astucieux est l’action de newsjacking de Google. À un moment donné, les drones étaient en train de devenir une énorme tendance médiatique. Tout le monde recherchait des informations sur les drones, car ces sujets généraient un trafic incroyable en ligne.

Comme l’explique Holiday, « cela a manifestement traversé l’esprit d’Amazon, qui, à la veille du Cyber Monday – l’un des plus grands jours de vente en ligne de l’année – a créé une publicité montrant son système de livraison de colis par drone portant la marque Amazon sur le seuil de plusieurs foyers américains. À l’heure où j’écris ces lignes, il n’existe pas encore. Cependant, cela n’a jamais été le sujet. Amazon a détourné l’information à son avantage.

Tout le monde l’a accepté – y compris « 60 Minutes », où l’annonce a commencé – parce que l’entreprise a bien fait les choses.

Conclusion

Conclusion

Pour atteindre vos objectifs de marketing événementiel et faire de votre marque une entreprise fiable, vous devez obtenir une couverture médiatique. Ce n’est pas facile, mais en utilisant les bonnes techniques, vous pouvez profiter de l’actualité et rapporter les faits aux personnes qui vous entourent.

C’est pourquoi vous devez passer du temps à développer des campagnes de marketing ou de buzz médiatique, à aspirer à être représenté par de petits points de vente ou des blogs, et enfin à vous inclure dans une conversation. 


De cet article il faut retenir qu’il est nécessaire de maitriser certains concepts liés au marketing digital. Par exemple il est pertinent de bien identifier les cibles, qu’elles soient B2B ou autres. Les techniques d’emailing permettent de fidéliser et d’animer une stratégie marketing qui s’articule  autour des traditionnels prospects, nouveaux clients, et autres techniques de fidélisation de nouveaux clients et de leur segmentation.
Surveillez les habituels indicateurs du e-commerce et du marketing digital. Par exemple: les taux de désabonnement et le ciblage ou le taux de délivrabilité et la qualité de la landing page, mais aussi le référencement dans les moteurs de recherche.

veille presse
Veille média outils : 3 grands avantages pour votre entreprise
couverture media
Clipping Service PR : 5 tips